ANZAC DAY

Les commémorations habituelles n’auront pas lieu le 25 avril sur le site du Mémorial Australien entre Fouilloy et Villers-Bretonneux. Pour célébrer cette date en hommage aux Australiens qui défendirent notre village pendant la Grande Guerre, nous projetterons le drapeau australien sur la façade de la mairie les 23, 24 et 25 avril

Vous pourrez voir les images du drapeau sur notre application Intramuros.

Les Australiens à Bonnay en 1918

Au début de la Première Guerre mondiale, Bonnay fut occupée par les Allemands de la fin août à début septembre 1914. Puis les Australiens s’installèrent dans les village. La commune fut jusque 1918, située à l’arrière du front.

Au matin du 24 avril 1918, un bombardement allemand s’abattit dès quatre heures sur les lignes tenues par les Australiens. La bataille de Villers-Bretonneux commençait. Le bombardement dura sept heures, des obus à gaz furent tirés sur le village de Bonnay qui fut en grande partie détruit. Un obus tomba sur l’hôpital de la Croix rouge installé dans le bâtiment qui abrite aujourd’hui la mairie et fit de nombreux morts. De nombreux soldats australiens furent tués alors qu’ils tentaient de se replier vers l’arrière. Certains des obus tombèrent dans l’Ancre provoquant des jets d’eau de plusieurs mètres. Le bataillon australien qui tenait le village eut de lourdes pertes : plus de quarante tués et soixante blessés. À la mi-journée le bombardement cessa. Le lendemain, un avion allemand survola les positions australiennes et tira des balles de mitrailleuses, les canons anti-aériens réduisirent l’avion au silence qui s’écrasa en flammes, tuant ses occupants. Le 27 avril, le calme revint dans Bonnay en ruine ».

Le 28 octobre 1920, le ministre de la Guerre attribuait à la commune de Bonnay la citation suivante : « Le ministre de la guerre cite à l’ordre de l’armée la localité de Bonnay, du département de la Somme. Située dans la zone de bataille en 1918, a supporté courageusement de multiples et violents bombardements par canons et par avions qui l’ont en partie détruite. S’est signalée par la belle énergie morale dont elle a fait preuve, en dépit des misères et des dommages qu’elle a subis. »