Des travaux d’isolation sur le logement communal

L’entreprise Thermie-France a commencé les travaux d’isolation par l’extérieur sur le logement communal.

Construit en 1970 le logement communal n’était pas isolé au niveau thermique. A l’époque les dépenses de chauffage n’amputaient pas les budgets des ménages comme aujourd’hui. Selon le diagnostic thermique coordonné par la FDE, Fédération Départementale de l’Energie, l’entreprise choisie pour les travaux d’isolation par l’extérieure, Thermie France, a la capacité de faire réduire la facture énergétique d’au moins 30%. Un minimum fixé par l’Etat pour pouvoir bénéficier d’une subvention de l’Etat dans le cadre de la DSIL, Dotation de Soutien à l’Investissement Local.

Les travaux consistent à poser une première couche de plaque en mousse polyuréthane de 6 cm recouverte d’une couche pare vapeur et une deuxième couche de plaques recouvertes d’aluminium, mesurant 50 cm d’hauteur et s’enclenchant façon clin sur toute la longueur de la façade. Les appuie de fenêtres sont coupés au ras des murs pour éviter les ponts thermiques et sont remplacés par des appuie de fenêtres en tôle laquée. Les finitions diverses, les différentes baguettes métalliques comme celles posées aux angles des façades, les grilles d’aération, les rails au niveau du sol pour éviter les remontées d’humidité permettent une isolation performante qui n’affecte pas l’intérieur de la maison.

Ces travaux sont couplés avec une isolation en cellulose soufflée dans les combles.