Les familles plantent un verger participatif

Le terrain de loisir communal à connu la semaine dernière beaucoup d’effervescence avec la plantation par les enfants des écoles et les familles du village d’un verger participatif et de haies

Tout a commencé par l’initiative de la Fédération Départementale de l’Energie qui a fêté ses 50 ans en 2019 et qui a souhaité se préoccuper du bilan carbone d’une telle manifestation qui a réuni un millier de personnes
autour de Jean-Louis Etienne. La Fédération a donc lancé un appel à projet (voir encadré) pour offrir des arbres aux communes, végétaux qui seraient plantés par les enfants. « Nous avons mis en avant dans notre dossier que nous avons depuis de longues années l’habitude d’associer les enfants à tous les projets de plantation dans le village. Ils ont planté eux-mêmes les haies du terrain de jeux, ils ont reçu le parrainage d’un tilleul lorsque nous avons abattu puis replanté les arbres qui ombragent cet espace, ils ont participé avec l’école à un projet de jardinage sur le même site » explique le maire, Denis Demarcy, heureux d’avoir été retenu pour participer à ce projet entièrement financé par la FDE et ses partenaires.

Un verger participatif

Jeudi, ce sont les classes de CM1 et CM2 de Véronique Catillion et de CE1 et CE2 de Valérie Vayssière qui se sont relayées sur le terrain choisi pour planter une partie des quarante fruitiers et des 350 végétaux constituant des haies sur le terrain de loisir. Bien préparés en amont en classe sur ce projet de compensation carbone, ils ont apprécié de pouvoir participer pleinement à cette première journée de plantation. Par groupe de cinq et encadrés par des parents d’élèves ils ont d’abord écouté les conseils des Planteurs Volontaires et de plusieurs habitants du village qui avaient préparé soigneusement le terrain. Puis, bêches et pelles en main, ils ont pu passer à l’action et avoir ensuite la satisfaction du travail accompli. Pommiers, poiriers, pruniers et cerisiers se sont bientôt dressés dans le terrain communal. « Je n’avais jamais planté d’arbres, confiait Eliott, élève de CE2 et c’est super ! Et après on pourra manger des fruits ! »

Le samedi ce sont les habitants du village de Bonnay qui sont venus terminer le travail en famille avant un casse-croûte bien mérité. « C’est important de faire comprendre aux enfants  qu’une haie va participer à la biodiversité » disait une maman tout en aidant un groupe à planter les végétaux. Les villageois rêvent maintenant de récoltes, d’échanges de recettes  et de moments conviviaux autour des fruits et des nombreuses recettes qu’elles peuvent inspirer. Car ce verger sera partagé. Il faudra juste prendre soin des arbres et attendre quelques années. En ayant participé pleinement, les enfants seront les meilleurs ambassadeurs et défenseurs de ces plantations. « Ce sont des petites graines que l’on plante dans la tête des enfants. Si un jour, dans leur vie future, ils décident de planter un arbre ce sera déjà très positif pour la planète » termine le maire.